AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Alors c'est à ça que ressemble une famille ? (r.)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dax Parker
... we used to wait.


Messages: 46
Date de naissance: 08/04/1982
Date d'inscription: 05/02/2012
Age: 32
Adresse: ranger street.
Boulot: gérand du club norris.
Citation: now our lives are changing fast; hope that something pure can last.

THE NOTEBOOK.
THE ONLY WAY IS UP:
DUTIES:

MessageSujet: Alors c'est à ça que ressemble une famille ? (r.)   Lun 6 Fév - 16:14

Appartement Mary-Ann & Dax. 23h18

« PUTAIN ! PUTAIN ! PUTAIN ! » Dax était sorti sur son balcon pour hurler son désespoir à la lune. Il ne pouvait se permettre de sortir de telles vulgarités devant Noah. Il le faisait déjà bien assez involontairement, il n’allait pas pervertir cet enfant à al vitesse de la lumière. Cet enfant, son enfant. Bordel ce que c’était surréaliste. Les cris dudit enfant le ramenèrent sur Terre et il entra de nouveau dans l’appartement en soupirant lourdement. Il ne savait plus quoi faire pour le calmer. Il l’avait changé, il l’avait nourrit, bercé, promené. Il était dépassé. Et Mary qui n’était pas là. Dax lui avait bien laissé dix messages de détresse sur son répondeur, mais elle devait probablement être avec il ne savait qui, à faire il ne savait quoi. Il préférait ne pas savoir de toute façon. « Maryyyyyyyyyy ! Il arrête pas de brailler ! Je sais plus quoi faire, il va me rendre dingue, ramène toi !! » Hurla-t-il une fois de plus dans le combiné avant d’attraper le blondinet dans son parc pour le porter à bouts de bras. C’était à chaque fois la même peur qui s’emparait de lui : et s’il le cassait ? Et s’il le faisait tomber ? Dax n’avait jamais été doué avec les enfants, il préférait ne pas avoir à faire à eux avant qu’ils ne soient en âge de boire une bière.

« Comment c’est possible hein ? » Demanda-t-il au blondinet, celui-ci s’amusant avec les cheveux long du jeune homme. « J’ai toujours été prudent ! Rien de plus hot qu’une capote, c’est ma devise. Comme ça a pu arriver ? » Il secouait vivement la tête sans comprendre. Pourtant, il n’avait qu’à s’attarder un peu sur le visage d’ange de ce petit garçon pour y reconnaître ses propres traits. Il pouvait le nier tant qu’il voulait, c’était évident qu’il était le père de cet enfant. « Mer… » Il se rattrapa à temps. Il fallait qu’il oublie les jurons, vraiment ! Des clefs se firent entendre dans la serrure et il se rua sur la porte alors que Mary entrait. « ENFIN ! » S’écria-t-il, portant toujours Noah du bout des bras, le tendant ainsi en direction de la brune. « Calme-le s’il te plait ! T’es une nana toi, vous avez ça dans le sang ! » Oh oui, c’était bien un propos des plus machistes, mais à cet instant ça lui passait bien au dessus, il voulait juste qu’elle fasse cesser ces pleurs qui allaient le pousser à bout.

__________________________

Hit the road Jack and don't you come back no more. Woah Woman, oh woman, don't treat me so mean, you're the meanest old woman that I've ever seen. I guess if you say so. I have to pack ma things and go. ◢ Ray Charles - Hit the Road Jack.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mary-Ann Littleton



Messages: 31
Date de naissance: 19/04/1983
Date d'inscription: 05/02/2012
Age: 31
Adresse: ranger street.
Boulot: cuisinière, restaurante il divo.
Citation: I just needed to get out on my own, live my own life. I did, it's great. - Simba.

MessageSujet: Re: Alors c'est à ça que ressemble une famille ? (r.)   Lun 6 Fév - 17:14

J'étais une pauvre conne, égoïste, qui ne pensait qu'à ses propres soucis. Je traînais des pieds, je n'avais pas envie de rentrer. Je n'avais plus envie de retourner au sein de mon domicile depuis que Noah s'était inséré au sein de notre colocation. J'aimais cet enfant, mais cela me faisait peur. Déjà que ma relation avec Dax était compliquée, je n'avais pas besoin que de cette petite cerise supplémentaire au gâteau de notre vie. Mon patron avait décidé de me renvoyer chez moi aujourd'hui, décidant que j'étais fatiguée et que je n'étais guère utile. A présent, tout ce dont j'avais envie : sauter la case portée d'entrée/salon et me propulser au fin fond de notre baignoire, je voulais laisser l'eau envahir mon corps et sentir la chaleur de l'eau me vider l'esprit. Je grimpais maintenant l'escalier menant à notre appartement, mes doigts glissaient le long de la rembarre. Je m'appuyai contre la pote, entendre Dax hurler de l'eau côté me fit soupirer. C'était reparti pour un tour, Noah hurlait, Dax n'arrivait plus à maîtriser la situation. J'appuyai mon front contre la pote, mes paupières étaient maintenant fermées. Je retenais mon souffle tout en me pinçant le coin de la lèvre. J’ai toujours été prudent ! Rien de plus hot qu’une capote, c’est ma devise. Comme ça a pu arriver ? l'entendis-je dire. Je me redressai d'un bloc, enfonçant ma clef dans la serrure.

En quelques secondes, j'entrai dans l'appartement. ENFIN ! cria-t-il tout en me tendant Noah. Je calai l'enfant dans mes bras, déposant mon front contre le sien. Calme-le s'il te plait ! T'es une nana toi, vous avez ça dans le sang ! Je laissai tomber mon sac sur le sol, tentant de me traiter Dax de con. Je conservais l'enfant contre mes bras, lui apportant aussitôt des caresses qui se voulaient réconfortantes. Vas prendre l'air, Dax murmurai-je avant de glisser ma main le long de la joue de Noah. Je lui murmurai à présent de se calmer, et tentais de savoir ce qu'il voulait. Il nicha son visage dans ma nuque, je regardai Dax quitter la pièce. Le silence s'installa, j'en soupirai de plaisir. Noah était perdu, sans repères, lui crier dessus ne changerai rien. Son ventre gargouilla, mon rire s'éleva dans la pièce. Tiens mon grand, regardes ça et ne bouges pas. Je vais te faire un bon petit plat ! J'embrassai son front avant de l'assoir devant la télévision, je glissai deux coussins à ses côtés, sûrement par peur qu'il s'écroule sur le côté. A trois ans, il était parfaitement capable de maîtriser son corps. Je le regardai un instant, puis me décalai afin de commencer la préparation de pancakes. Je cuisinais tout en relevant mon regard à chaque minute vers lui, Noah avait son pouce dans la bouche, il était captivé par cette émission sur le football américain. Je n'y comprenais rien, mais si ça pouvait le détendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dax Parker
... we used to wait.


Messages: 46
Date de naissance: 08/04/1982
Date d'inscription: 05/02/2012
Age: 32
Adresse: ranger street.
Boulot: gérand du club norris.
Citation: now our lives are changing fast; hope that something pure can last.

THE NOTEBOOK.
THE ONLY WAY IS UP:
DUTIES:

MessageSujet: Re: Alors c'est à ça que ressemble une famille ? (r.)   Lun 6 Fév - 23:54

La vie de Dax était plutôt simple en elle-même. Il se levait sur les coups de midi, glandait devant la télévision en buvant de la bière et en mangeant de la pizza, allait frapper quelques balles avec ses amis, puis il allait au club, gérait les tâches administratives avant que les premiers clients ne pointent le bout de leur nez. Vers sept heure du matin il fermait le club et rampait jusqu'à son lit. Oui, sa vie était simple, et réglée. Sa relation avec Mary-Ann par contre ne l'était pas. Ils avaient bea prétendre le contraire, leur lien était plus compliqué qu'il n'y paraissait. Il s'en rendait encore compte à cet instant précis, alors qu'elle attrapait Noah et le congédiait. Il quitta le salon pour aller se griller une cigarette sur le balcon. Adossé à la balustrade il l'observa s'occuper du petit garçon. Bon dieu ce qu'elle était douée pour ça. Ce gosse l'adorait. Il comprenait pourquoi, il émanait de Mary une douceur incroyable, un calme olympien alors même qu'elle était la femme la plus volcanique qu'il avait rencontrée. Un paradoxe vivant. Un sourire étira ses lèvres alors qu'il la voyait déposer Noah sur le canapé pour se mettre au fourneaux. Il écrasa sa clope, il était temps qu'il assume aussi ses responsabilités.

Il n'allait pas devenir père du jour au lendemain, c'était bien trop loin de ce qu'il connaissait, de ce qu'il était. Mais il allait apprendre, il le voulait. Se glissant discrètement jusqu'à la jeune femme qui lui tournait le dos, il l'enlaça de ses bras puissant, posant son menton au creux de son épaule
. « Tu es la meilleure Mary. » Souffla-t-il à son oreille avant de déposer un baiser sur sa joue. C'était sa façon à lui de la remercier d'être là, de le soutenir dans une épreuve qu'elle n'avait pas choisie. Il se détacha de la brune pour rejoindre son fils sur le canapé, attrapant le blondinet pour l'asseoir sur ses genoux. « Alors, tu aimes le foot hein ? » Un large sourire teinté de fierté éclaira son visage alors qu'il ébouriffait la tignasse de l'enfant. « On va faire de toi un sacré joueur, quaterback comme ton père ! » Annonça-t-il avec détermination en s'imaginant déjà jouer avec l'enfant dans le parc pas loin de leur bâtiment.

__________________________

Hit the road Jack and don't you come back no more. Woah Woman, oh woman, don't treat me so mean, you're the meanest old woman that I've ever seen. I guess if you say so. I have to pack ma things and go. ◢ Ray Charles - Hit the Road Jack.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mary-Ann Littleton



Messages: 31
Date de naissance: 19/04/1983
Date d'inscription: 05/02/2012
Age: 31
Adresse: ranger street.
Boulot: cuisinière, restaurante il divo.
Citation: I just needed to get out on my own, live my own life. I did, it's great. - Simba.

MessageSujet: Re: Alors c'est à ça que ressemble une famille ? (r.)   Mar 7 Fév - 16:07

Je suçai mon doigt rempli de pâtes, je voulais faire les choses bien mais n'avait foutrement aucune idée de comment devait se comporter une femme ayant un enfant de trois ans qui s’insère dans son quotidien. Je n'étais pas mère, n'avait aucun guide, aucune aide. Je fixai la pâte cuire, les mains appuyées contre la table de travail. Sentir le corps de Dax venir à la rencontre du mien me surpris, provoquant en moi un léger frisson. Sa respiration s'écrasait contre ma peau, il n'y avait rien de mieux afin de me perturber, mais vraiment, rien. Je me relâchai contre lui, tournant mon visage vers le sien. Tu es la meilleure Mary murmura-t-il avant d'embrasser ma joue. J'esquissai un sourire, faux. J'aimerais sincèrement pouvoir en faire davantage pour lui, ne pas avoir simplement à user de la douceur de ma voix et de ma facilité à préparer de bons petits plats afin d'apaiser l'enfant. Alors, tu aimes le foot hein ? Je retournai mon visage vers les deux hommes, contente de le voir prendre en main la situation. Dax semblait lui-même plus calme, davantage prêt à assumer son rôle. On va faire de toi un sacré joueur, quaterback comme ton père ! J'en lâchai un petit ricanement avant de me tourner à nouveau vers ma cuisine. Noah, je te souhaites d'être plus doué que ton père ! lançai, ravie d'avoir attrapé cette occasion de taquiner mon ami.

Hop, j'attrapais mes grosses et petites crêpes afin de toutes les mettre dans un même plat. Je rajoutai une belle et fine couche de sucre en poudre sur le dessus, voulant faire rêver les papilles de mes petits clients. Je coupai la plaque, mettait la poêle dans le lavabo et rejoignait les deux admiratifs du football américain. Fais-toi plaisir mon grand murmurai-je à Noah avant de relever ensuite mon regard vers Dax. Toi, fais attention à ta ligne ! Je pinçais ma lèvre tout en m'enfonçant dans le canapé. Je n'avais pas faim. Bon, d'accord, ne pas avoir faim était une antithèse de à personnalité. Mais, comme quoi, tout peut arriver. Je retirai mes chaussures afin de déposer mes jambes contre son ventre, mes bras encerclant aussitôt mes cuisses. Qu'est-ce que vous avez prévu pour ce soir ? demandai-je, sans trop savoir si la question en était réellement une. Je voulais plutôt savoir si Dax était envisagé quoi, et que faire avec Noah. Et également, par la même occasion, savoir si j'allais devoir m'occuper de lui afin qu'il puisse travailler. J'aurai pu me contenter de balancer que je mourrais d'envie d'aller me rendre ivre, et de me faire culbuter dans tous les sens. Seulement, en présence de Noah, je réfléchissais avant de faire part à tous de mes pensées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Alors c'est à ça que ressemble une famille ? (r.)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  ::  :: -