AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 sweet baby (mary-ann)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maddox Thoresen



Messages : 60
Date de naissance : 06/01/1986
Date d'inscription : 05/02/2012
Age : 30
Adresse : w.i.p
Boulot : réceptionniste

THE NOTEBOOK.
THE ONLY WAY IS UP:
DUTIES:

MessageSujet: sweet baby (mary-ann)   Mar 7 Fév - 1:50



Un cri strident le réveilla en sursaut. Comme ça, aussi efficace qu'un coup de fusil. Maddox se frotta les yeux pendant une bonne quinzaine de secondes avant de promener son regard dans la pièce. Chambre, jolie déco, parfum de fille, draps propres et ... caleçon négligemment étalé sur le sol. Loin, très loin du lit, avec le reste de leurs affaires. Le jeune homme n'eut pas besoin de soulever la couverture pour vérifier ses soupçons : il s'était peut-être un peu trop laissé aller la nuit dernière. La première vague de souvenirs qui le submergea esquissa les traits d'une brune plantureuse, d'un dîner exquis et d'une partie de jambes en l'air assez électrisante.
Mary-Ann avait de quoi vous rendre fou de désir quand ses grands yeux sombres choisissaient leur proie. Et même si leur 'relation' n'avait aucune sorte d'avenir, le norvégien la vivait comme un réconfort. Elle n'attendait rien de lui, préparait des plats digne d'un chef étoilé et avait le physique d'une déesse grecque. Il fallait être complètement bouché pour se plaindre d'une telle situation !

Après avoir poussé un long soupir, Maddox jeta un coup d'oeil vers la masse de cheveux qui dépassait de la couette. Visiblement, elle n'avait pas été réveillée par ... Par quoi au juste ? D'un geste lent, il se redressa complètement contre la tête de lit et attendit, considérant le silence avec appréhension. Une fois de plus, un cri déchira le calme de cette belle matinée. Mais à présent, Maddox identifia l'hypothétique source d'un tel vacarme : c'était soit un porc qu'on égorgeait, soit un bébé renfrogné.
Le norvégien fut prit d'une sueur froide tandis que son regard vaquait de la porte de la chambre à la tignasse de Mary-Ann. Lui avait-elle caché la présence d'un bébé ? De son bébé ?
Sa nature d'angoissé prit le dessus et il s'imagina les pires scénarios : Mary-Ann avait laissé son enfant toute la nuit sans manger ni boire ni dormir alors qu'elle s'envoyait en l'air avec lui, ou bien elle l'avait enfermé dans une cage/cave/frigo en le confondant avec une bouteille d'alcool...
« Mary-Ann... » souffla-t-il en posant une main sur l'épaule de la jeune femme. « Mary-Ann, je crois que ton gosse à faim. » cette fois, son ton se voulait un peu plus rassuré. Le marmot n'arrêtait pas de brailler à en perdre haleine, ce qui laissait supposer une santé suffisamment bonne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mary-Ann Littleton



Messages : 31
Date de naissance : 19/04/1983
Date d'inscription : 05/02/2012
Age : 33
Adresse : ranger street.
Boulot : cuisinière, restaurante il divo.
Citation : I just needed to get out on my own, live my own life. I did, it's great. - Simba.

MessageSujet: Re: sweet baby (mary-ann)   Mar 7 Fév - 17:28

Sa main glissant sur mon m'épaule me réveilla, et me poussa à émettre un léger grognement. Mary-Ann... entendis-je, je resserrais mes paupières sur elles-même. Je ne suis pas habituée à passer de longues heures au fond de mon lit, mais je n'aimais qu'on me réveille, même si cela était fait en douceur. Mary-Ann, je crois que ton gosse à faim. Je me retournais vers lui, mon bras s'empara de sa taille. Mes lèvres glissèrent sur son torse, offrant quelques baisers à sa peau avant de relâcher mon visage contre son épaule. Ce n'est pas mon gosse ... murmurai-je avant d'entendre une nouvelle fois Noah crier sa faim. Putain Dax, je vais te castrer ! Je me redressai d'un bond, repoussant la couette à l'aide de mes jambes. Une fois sortie du lit, j'enfilais sous-vêtements, large teeshirt et me retournai vers Maddox. Toi, tu ne bouges pas de là ordonnai-je. Je quittais alors la chambre, énervée, afin de rejoindre "celle" de l'enfant. Noah arrêta aussitôt sa pseudo-crise de famine en me voyant. Pas une larme n'avait envahi son visage, je détestais ses petites comédies mais pris tout de même le soin de lui faire un bref câlin. Tiens, vas embêter le monsieur dis-je tout en déposant Noah devant la porte de ma chambre. L'enfant se jeta aussitôt sur le lit. J'esquissai un sourire à l'intention de Maddox, me voulant gentille.

Dix minutes plus tard, je revenais avec un plateau remplit de nourriture en mains. De quoi remplir l'estomac de ce petit homme pour, au minimum, cinq heures. Ce que je me trouvais gentille de lui autoriser les petits déjeuners au lit. Je déposais le plateau avant de reposer mon attention sur les deux hommes. Le premier qui râle parce que les pancakes sont trop chauds termine dehors, compris ? Noah hocha doucement du visage avant de se rapprocher avec douceur de la bouffe, il me connaissait, je ne me gênais pas pour l'engueuler lorsqu'il mettait des miettes partout. J'allumai ma télévision, sachant pertinemment que cela allait captiver toute l'attention de l'enfant. Je me posai enfin sur mon lit, installant mes jambes en tailleur. Mon regard s'ancra dans celui de Maddox, j'étais désolée. Cette matinée était loin de ressembler à la folle nuit que nous avions eu l'occasion de passer ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maddox Thoresen



Messages : 60
Date de naissance : 06/01/1986
Date d'inscription : 05/02/2012
Age : 30
Adresse : w.i.p
Boulot : réceptionniste

THE NOTEBOOK.
THE ONLY WAY IS UP:
DUTIES:

MessageSujet: Re: sweet baby (mary-ann)   Jeu 9 Fév - 15:07

Maddox eut à peine le temps de réagir à la tempête que représentait Mary-Ann à cet instant. En un clin d'oeil, elle l'avait doucement enlacé, s'était habillée et eclipsée le plus vite possible. Sans oublier le regard perplexe du petit garçon qui venait de faire irruption dans la chambre sans même se soucier de la présence du norvégien. Il n'avait même pas eu le temps de se sentir gêné, mais le jeune homme profita d'un moment d'inatention de la part du gamin pour remonter la couverture comme il le fallait. Les deux garçons se saluèrent timidement, comme deux félins ne sachant plus très bien lequel empiétait sur le térritoire de l'autre. Maddox était néanmoins rassuré : il avait saisi que le petit, un peu plus agé que ce qu'il avait d'abord imaginé en entendant les pleurs, n'était pas celui de Mary-Ann. Par conséquent, il ne devrait pas être jugé s'il ne montrait pas d'affinités particulière avec l'enfant. Heureusement, Noah se tenait tranquille, assit sur le lit sans oser poser de questions.

Quand la jeune femme, plus que sexy dans une tenue aussi rudimentaire, revint avec un plateau repas, c'est d'un même regard suppliant qu'elle fut accueillie par les deux mâles. Il était de notoriété publique que Mary-Ann était une professionnelle dés qu'il s'agissait de préparer un repas et, à en juger par l'aspect du plateau, ses talents s'étendaient à n'importe quel repas. Même après une nuit agitée.
L'avertissement qu'elle lança fit sourire Maddox, qui attendit que l'enfant se serve avant d'oser tendre une main. Les pancakes étaient chaud mais avaient l'air si délicieux... « Le petit déjeuner de rêve ! » articula le norvégien en machant avec vigueur. Ce réveil était loin de ce qu'il avait imaginé, mais se révélait prendre une tournure plutôt agréable. Noah avait arrêté de gueuler, il n'était pas l'enfant de Mary-Ann et cette dernière était encore plus ravissante au saut du lit. Sans omettre ce merveilleux petit déjeuner qu'ils engloutirent en quelques secondes à peine devant des émissions matinales. « Merci, c'était vraiment délicieux. » finit-il par dire d'un ton rassurant, avant d'ajouter : « Je ne sais même pas faire des pancakes et j'avais oublié à quel point c'était bon ! ». A vrai dire, il ne se souvenait même plus d'avoir vu sa mère lui en préparer durant son enfance.
Alors que l'attention de Noah était rivée sur la télé, Maddox tenta de se rapprocher du visage de Mary-Ann afin de lui murmurer : « Ca me gène de te demander ça mais... Est-ce que tu pourrais me donner mon caleçon s'il te plait ? ». Non pas qu'il soit particulièrement pudique... Mais il n'avait pas très envie que le petit garçon s'amuse à raconter partout, et à ses éventuels parents, qu'il avait vu un homme tout nu chez la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mary-Ann Littleton



Messages : 31
Date de naissance : 19/04/1983
Date d'inscription : 05/02/2012
Age : 33
Adresse : ranger street.
Boulot : cuisinière, restaurante il divo.
Citation : I just needed to get out on my own, live my own life. I did, it's great. - Simba.

MessageSujet: Re: sweet baby (mary-ann)   Dim 12 Fév - 19:14

Je revenais, plateau en main. Le premier qui râle parce que les pancakes sont trop chauds termine dehors, compris ? disai-je tout en les fixant, l'un après l'autre. Je savais m'affirmer, je n'aimais d'ailleurs pas emprunter de longs chemins cabossés, j'ai toujours préféré annoncer clairement les choses, sans prendre de détour. Aucunes préliminaires, franchise immédiate. Je me posais, glissant mes mains sur mes cuisses. J'aimais la douceur de ce contact, j'ai toujours aimé me caresser la peau - à chacun ses passions. Le petit déjeuner de rêve ! Une réflexion qui me poussa au sourire, un véritable sourire. Je n'ai jamais considéré la cuisine comme un acquis, et je savais accueillir chaque compliment comme un cadeau. Être modeste, et réaliste, ne fait de mal à personne. Je me penchais vers Noah, m'assurant que celui-ci appréciait. Comme c'était le cas, je glissais un simple baiser sur sa joue avant de me tourner vers mon " invité " J'aimais le regarder - je ne pouvais pas cracher sur sa personne, mais surtout, cette situation m'amusait. Merci, c'était vraiment délicieux m'avoua-t-il, provoquant de nouveau un charmant sourire sur mon visage. Je ne sais même pas faire des pancakes et j'avais oublié à quel point c'était bon ! Je me pinçais la lèvre, je n'arrivais pas à m'habituer au fait que ma cuisine puisse plaire. N'en fais pas trop, mes chevilles vont gonfler murmurai-je tout en lui adressant un petit clin d’œil.

Maddox s'approcha de moi, je laissais mon regard s'ancrer dans le sien. Je venais peut-être de me réveiller, et de cuisiner, Noah était peut-être à mes côtés, mais en présence d'une de mes folies passagères, je restais la même, une tigresse. Prête à attaquer par surprise sa petite proie. Ça me gène de te demander ça mais... Est-ce que tu pourrais me donner mon caleçon s'il te plait ? me demanda-t-il. La surprise envahissait mon visage, mes sourcils se froncèrent, et mon rire se faisait entendre. Drôle de situation, vraiment. Avec plaisir lui répondis-je tout en faisant glisser mon doigt le long de son nez. Je me me redressais, scrutant la pièce à la recherche du dit caleçon, une main enfouit dans les cheveux, l'une sur ma cuisse. Mon regard se baladait jusqu'à finalement se poser sur le vêtement désiré. Je me retournais alors vers Maddox, un sourire malicieux ancré sur la face, j'étais bien décidée à l'embêter. Mais .. qu'est-ce que tu me donnes en échange ? J'aimais rendre les situations plus agréable, j'aimais offrir à chaque instant une opportunité d'y trouver du plaisir, d'où cette malicieuse envie de ne pas lui rendre son vêtement, et d'observer comment pouvait-il bien se débrouiller, sans. Saches que je suis une femme très, très difficile ... ajoutai-je tout en glissant mes lèvres non loin des siennes, je voulais accompagner mes paroles par un agréable geste, histoire de conserver mon statut d'adorable femme, juste parce que ça m'amusait de faire ma petite chieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: sweet baby (mary-ann)   Aujourd'hui à 17:31

Revenir en haut Aller en bas
 
sweet baby (mary-ann)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mary Robinson
» Où trouver des baby shoes sans cuir?
» les couches lavables
» "Baby yoga"
» le Baby Trombi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: GEIRANGER; la partie texane. :: RANGER STREET. :: n°39B-
Sauter vers: